Ménage de printemps: quelques astuces pratiques pour mieux s’appliquer

Le printemps est là, c’est le moment de donner une seconde jeunesse à son foyer. Le grand ménage de printemps est une pratique courante.

Les habitués auront d’ailleurs certainement pris la peine de compléter leurs équipements et matériels pour mieux s’appliquer à cette tâche annuelle. Pour cette année, le grand nettoyage d’intérieur sera encore plus réussi grâce à quelques conseils et pratiques astucieuses. Bien entendu, vous pouvez aussi vous demander comment trouvez votre femme de ménage à Bordeaux ou ailleurs pour cette mission!

Conseils pour le nettoyage de la cuisine et des fenêtres

On peut débuter le grand ménage par la pièce qui nous intéresse le plus, mais peut-être que le mieux est de commencer par la plus difficile: la cuisine. Le nettoyage des équipements électroménagers sera l’étape la plus importante.

Dans le cas du réfrigérateur, l’astuce est d’utiliser un détergent doux et d’appliquer du bicarbonate de soude à l’intérieur à la fin de l’opération. Avec le four, il suffit de lancer le système d’auto-nettoyage. Pour le reste (micro-onde, bouilloire, cafetière et autres), on applique du produit vaisselle et du détartrant si nécessaire.

Les fenêtres sont souvent nombreuses dans la cuisine et le salon (ou la salle de séjour). Autant s’y mettre dès maintenant et en faire de même avec les autres pièces. Si l’eau ne suffit pas à ôter les traces, on peut opter pour un nettoyeur vapeur ou une peau de chamois.

Puis, on a souvent l’habitude de croire que la lumière du jour facilite le nettoyage des vitres. Pas vraiment, puisque la chaleur va sécher le liquide nettoyant utilisé, cela risquerait d’occasionner l’effet contraire.

Comment s’y prendre avec les meubles et le tapis?

En ce qui concerne les meubles, la tâche consiste à les dépoussiérer soigneusement en utilisant des produits et différents accessoires. Dans le cas du bois brut, le papier de verre et le savon noir sont les plus pratiques si les saletés sont difficiles à enlever. Un papier absorbant peut suffire s’il s’agit d’un bois ciré alors qu’un mélange de cristaux de soude est à prévoir pour le bois peint.

Le nettoyage du tapis, lui, se fera à l’aide d’un aspirateur et d’un shampoing spécial (à voir chez les fabricants). L’astuce est de tester le nettoyage sur la zone invisible de l’étoffe si on veut avoir un petit aperçu du résultat.