28 novembre 2020

Des infos utiles

Bannister

Faire le tour de l’Europe (itinéraire au choix, moyens de transports possibles…)

Les voyages forment la jeunesse….mais aussi tout le reste de sa vie ! C’est pourquoi n’hésitez pas à découvrir de nombreux pays pour profiter de la culture des autres nations.

« L’esprit libre et curieux de l’homme est  ce qui a le plus de prix au monde » disait l’auteur américain John Steinbeck.

De plus en plus de personnes sautent le pas en profitant de cet adage pour faire le tour de l’Europe. Avec les moyens de locomotion actuels, cela est plus facilement réalisable qu’il n’y parait. Horizon des étapes obligatoires de ce périple aussi fatigant qu’excitant.

Un continent très différent d’Est en Ouest

L’Europe a une superficie de 11 millions de kilomètres carrés où sont rassemblés 700 millions d’habitants parlant une centaine de langues. Autant de raisons de partir à la découverte du « vieux continent ». Clairement, le train semble être une piste à privilégier pour votre excursion paneuropéenne.

Un billet « InteRail » compris entre 200 et 400 Euro vous permettra de sillonner toutes les gares en toute liberté. Ce billet est ouvert et valable de un à plusieurs mois. Il vous suffit de réserver vos billets, sans supplément, au moment de partir entre vos étapes.

Cette solution vous laisse une liberté totale et la praticité de rejoindre une gare est idéale, a contrario d’un aéroport. Vous pouvez aussi opter pour l’avion, pour la voiture, pour le van ou encore le tandem.

A vous les plaisirs de l’Europe

L’Europe est avant une diversité humaine extrême sur un territoire relativement petit.

Les escales suggérées peuvent être, de l’ouest à l’est, Lisbonne pour sa beauté, Barcelone pour sa vie nocturne, Paris pour son patrimoine, Londres pour son décalage, Rome pour sa vie latine, Berlin pour sa jeunesse, Budapest pour sa propreté, Zagreb pour sa révolution et Varsovie pour son histoire. Prévoyez un mois pour parcourir soit l’ouest, soit l’est et donc deux mois pour voir du pays, toutefois sans trop s’attarder, car les kilomètres s’enchaînent…