3 février 2023

Des infos utiles

Bannister

Le web 3 est-il la nouvelle version d’internet ?

agence web 3

Le désir de liberté, d’indépendance et de parité constatée dans presque tous les secteurs dans le monde ces dernières années, s’est aussi fait remarquer dans le développement de l’internet. Après le web 1 et le web 2 tous deux considérés comme outils d’inégalité, le web 3 se présente comme la nouvelle forme d’internet qui a pour objectif de mettre tous les utilisateurs sur un même pied d’égalité. Voici un article qui vous présente l’innovation qu’apporte le web 3 en tant que nouvelle version d’internet.

Le web 3 est une version décentralisée d’internet

Les deux premières versions web que sont le web 1 et le web 2 sont des systèmes de transfert de données centralisées. Cette centralisation est rendue possible par les grandes entreprises du web comme le Meta, Amazone et Google. Ces entreprises prêtent leurs serveurs aux utilisateurs afin de rendre les échanges possibles sur le net.

En retour, elles ont la possibilité de contrôler non seulement les échanges de données, mais aussi toute activité sur le web.

Cette centralisation est le premier problème que le web 3 tend à résoudre. Il propose à cet effet un réseau d’échange décentralisé basé sur la technologie de la blockchain. Ainsi, les données ne vont plus nécessairement transiter par les serveurs des grandes entreprises comme autrefois. C’est désormais un réseau d’ordinateurs connectés entre eux qui envoie des signaux sans l’assistance des géants serveurs.

En ce sens, il est très important d’être accompagné par une agence Web3 dédiée.

Une version internet avec moins de dépendants

Un autre avantage du web concerne la dépendance des utilisateurs. Autrefois, les activités sur le net étaient exclusivement sous le contrôle des propriétaires de serveurs qui ne sont rien d’autre que les géants du web. Ils étaient comme des intermédiaires entre les utilisateurs et leur audience.

Ils pouvaient donc décider de faire passer ou non une information grâce à leur droit de censure. C’est un outil dont ils disposent pour sanctionner unilatéralement les utilisateurs.

Aujourd’hui avec le web 3, le mode de censure existe toujours, mais il est plus flexible pour permettre aux internautes de mieux s’exprimer. Ici, chaque décision de censure est étudiée par un conseil ad hoc. La décision doit donc recevoir l’approbation de la majorité du conseil pour être effective.

Une version d’internet qui respecte la confidentialité des utilisateurs

La liberté et la sécurité des données des utilisateurs sont aussi des points non respectés au niveau des deux premières versions de web. Les grandes sociétés avaient en effet la possibilité d’exploiter les informations des internautes qui transitent par leurs serveurs.

La plupart du temps, lesdites données étaient utilisées à des fins commerciales, et ce, sans l’approbation des internautes.

C’est une violation de la vie privée face à laquelle ces derniers se voient impuissants. Mais avec l’avènement du web 3, chacun est responsable de ces données sur le web. Mieux, le système permet de protéger la vie privée et de sécuriser les données sous le contrôle de propriétaire même en cas de défaillance du système.

Avec toutes ces innovations rendues possibles par le web 3, nous pouvons dire sans risque de nous tromper que c’est belle et bien la nouvelle version d’internet. Il s’agit en effet d’une version nettement améliorée quand on établit la comparaison avec les deux précédentes.